Motion Lycée Camille Claudel de vauréal contre les réformes du lycée et du bac

dimanche 18 novembre 2018
par  Webmestre FSU-95
popularité : 35%

MOTION DES ENSEIGNANTS DU LYCÉE CAMILLE CLAUDEL

Les enseignants du Lycée Camille Claudel tiennent à faire part de leurs vives inquiétudes concernant la réforme du Lycée dite « Bac 2021 », sa préparation et sa prochaine mise en œuvre :

· Les informations – dont nous disposons au compte-gouttes – demeurent très floues. Ainsi, à ce jour, les programmes nationaux sont encore au stade de « projets ». Pour autant, il apparait déjà que plusieurs d’entre eux dénaturent nos disciplines.

· Par ailleurs, nous n’avons aucune certitude concernant la carte des spécialités.

· D’autre part encore, certaines informations nous parviennent à travers la presse et non par l’intermédiaire de l’institution, ce qui nous semble incompréhensible. Compte-tenu des enjeux, il est regrettable que nous soyons maintenus à l’écart. Au contraire, l’institution devrait s’appuyer sur notre expertise.

Nous tenons également à signaler qu’il est à peu près impossible de présenter aux élèves de 2de et à leurs familles les spécialités qui leur seront ou non proposées à la rentrée 2019. De ce fait l’institution nous met en difficulté, alors même qu’elle exige de nous d’effectuer ce travail d’orientation, pour lequel nous ne sommes pas formés.

Tous ces éléments de nature inquiétante ne permettent pas, à ce stade de l’année, d’envisager sereinement la rentrée 2019. Nous sommes également fortement préoccupés par les nombreuses conséquences de cette réforme, aussi bien pour les conditions d’apprentissage (et donc, par ricochet, la réussite des élèves) que pour les conditions de travail des professeurs. Les nombreuses menaces de suppression de postes qui se dessinent partout en France renforcent ces inquiétudes.

Nous sommes donc en droit de nous interroger aussi bien sur le sens même de cette réforme qui se présente comme un changement de paradigme que sur ses conditions de réalisation. Si réforme il doit y avoir, elle exige des moyens. On ne peut faire mieux avec moins. Avec moins, on fait moins bien. C’est pourquoi nous rejetons à la fois la méthode et le fond de ce qu’on entend nous imposer sans concertation. Nous exigeons de l’institution qu’elle cesse d’hypothéquer les chances de réussite des élèves et les conditions de travail de tous en cherchant à réaliser des économies budgétaires. Nous demandons donc

· l’abrogation de la réforme dite "Bac 2021"

· un changement d’attitude et de méthode à l’égard des personnels

· l’ouverture de véritables discussions et de négociations avec les organisations syndicales représentant les personnels

Les représentants au conseil d’administration des enseignants du Lycée Camille Claudel.


Documents joints

PDF - 75.4 ko